Cheval poneys et chuchoteurs, ressources ethologie

Accueil

Cavaliers
Allures
Tests Poney
Galops
Les Licols
Comportements
Adresses Utiles
Equitation Western
Brèves Equines
Métiers chevaux
Cerveau cheval
Emotions cheval
Poste hongroise

Eleveurs
Connemara
Curly
Anes
Reproduction
Tatouage
Parage sabots
Races & Robes

Loisirs
Images
Logos portables
Fonds d'écran
Peintures chevaux
Sculptures chevaux
Textes Chevaux
Poèmes Chevaux
Citations Chevaux
Tourisme équestre
Humour équin
Photos humour
Chorale équine
Quizz équin
Lectures
Jeux vidéos

Services
Petites Annonces
bibliographie
Agenda
Annonces Ecolos

Soins
Equithérapie
Nourriture
Maladies
Plantes Toxiques
Blessures
Pharmacie

Courrier

Le CHEM

LA PRINCESSE AU COEUR EN PEINE

Autres textes d'Annie-Noël


Souvenirs

Annie-Noël

Maison des Artistes
2013


La princesse au coeur en peine


Il était une fois, vivant seule dans le donjon du château de son père, le prince VORSKY (veuf inconsolable), dans un lieu isolé de la vaste Russie.
Les réceptions mondaines, les domaines ancestraux aux décors sévères, sont les rares sorties de Nathalie et de son père. Le but secret de ce dernier est de faire rencontrer à sa fille un prétendant sérieux, d’âge mur et de fortune faite.

Or, Nathalie rêve d’un homme jeune, beau, courageux qui vienne l’enlever sur un cheval blanc vers une vie heureuse, avec de nombreux enfants.
Ici, pas d’ami, pas de cousin, personne de son âge. Seule, elle le serait tout à fait, sans la présence de Maritza, sa fidèle gouvernante. Fidèle le chien, les oiseaux de la forêt proche et un petit renard roux qui la regarde fixement avant de disparaitre dans les noirs sapins.

A 30 ans, c’est l’âge de Nathalie, elle obtient de son père la permission de descendre au village.
Elle désire déposer un cierge dans l’église orthodoxe à la Vierge noire qu’elle vénère et, aussi, faire quelques emplettes au village.
Accompagnée de Maritza et de Fidèle, qui frétille de joie, elle descend dans son traineau rapide à travers les rues enneigées et illuminées.

Tout est fête, guirlandes, bonhomme de neige autour duquel s’affairent des enfants couverts de bonnets et de chauds vêtements. Joie de la Nativité à venir…. Pour tous ?
Nathalie pénètre, après sa visite à l’église, dans la boutique de Manik, le plus ancien habitant du village, cet artisan l’a connue toute petite, il s’empresse respectueusement auprès d’elle, un bouquet de boules de neige blanche lui est offert, fleurs qu’elle préfère depuis son enfance. Nathalie est heureuse. Dans la boutique chaude, bien éclairée, elle choisit quelques friandises pour la maisonnée ; mais, que voit-elle dans la rue ? Une petite fille légèrement et mal vêtue, le nez écrasé contre la vitrine.

Vite, faisons-la rentrer ! Manik ouvre la porte et saisit la petite main transie de froid de Maria (10 ans) ; choisis ce qui te fait plaisir, ma chérie, c’est Noël ce soir ". L’enfant intimidée dirige son doigt vers un sac de bonbons enrubanné, puis, avec un grand soupir de regret vers un gros pain chaud et doré, c’est ce qu’elle désire rapporter à son père chômeur et à sa famille nombreuse. Maria saisit la main de Nathalie la baise doucement et s’enfuit, en courant.

Dans la boulangerie, la silhouette d’un officier, jeune, beau comme un Dieu, se détache de l’ombre.
Il serre la main de Manik affectueusement, en ami de son fils, quant à Nathalie, après un sourire qui adoucit ses traits, elle a droit à un salut militaire impeccable. L’inconnu, enveloppé d’une grande pèlerine sort et disparaît dans la nuit…

Le bal bat son plein, chez le prince Vorsky. Nathalie a juste le temps d’enfiler sa plus belle robe et d’arborer un sourire poli qui cache son ennui ; mais, voilà un inconnu, la prince Vorsky présente sa fille à un "vieil ami" le prince Vladimir. Ce dernier regrette l’absence de son fils John, en mission secrète. Il ne sait quand il reviendra, s’il revient de cette guerre impitoyable qui endeuille la région.

Homme bon, chaleureux, de belle stature avec des yeux d’un bleu qui rappelle étrangement à Nathalie le regard de l’inconnu de ce soir. Poussée par une force irrésistible et croyant au miracle, elle déclare "votre fils reviendra j’en suis sûre", demain je commencerai une neuvaine de prières à la Vierge noire, pour que nos héros, combattant, rentrent dans leur famille sains et saufs.

Dès le matin, Nathalie adresse à Dieu sa prière, comme promis. Son chien Fidèle, la voyant à genoux, recueillie devant la statue de la Vierge noire, baisse pieusement la tête impressionné par le silence et la ferveur de sa maîtresse.
Maritza a des soupçons au sujet de ses pensées canines, n’a-t-il pas quelques distractions et ne tire-t-il pas la robe de sa maîtresse, en tendant l’oreille ? Devant son insistance, Nathalie se lève et va à la fenêtre. O surprise ! au niveau de sa chambre, dans le parc a fleuri un bouquet de boules de neige blanches, dans une corbeille dorée.
Un rouge-gorge, visiteur familier venu quêter quelques miettes de pain, penche drôlement sa petite tête brune, le petit écureuil roux, après quelques cabrioles dans les sapins, s’enfuit…

Il était une fois une jolie princesse, elle regrette sa vie dorée et futile, alors que la misère vit tout près d’elle ; le souvenir de Maria a fait son chemin dans son cœur endormi. Il faut se réveiller, être utile. Avec l’accord de son père, elle rend visite sur le champ au Père Alexis. N’y a-t-il pas un groupe d’enfants du village (sans argent pour bénéficier d’une scolarité ou d’un apprentissage) ? Pourrait-elle les aider ? Certaines jeunes filles instruites viendraient-elles la seconder bénévolement ? Le Père Alexis connaît-il un homme susceptible d’apprendre aux garçons à travailler de leurs mains à des tâches pour rendre service à leurs familles et à leur pays ? Des volontaires se proposent.
Une salle du presbytère accueille ce groupe studieux. Le Père Alexis en a la responsabilité, il leur apprend à prier Dieu, certains retraités viennent épauler Nathalie, Maritza (professeur de couture, de ménage et de cuisine). Maria s’occupe des tout-petits qui leur sont confiés ; désormais, eux aussi sont accueillis.

Le chien Fidèle veille sur ceux qui essayent de regagner la porte à quatre pattes, il les ramène par le fond de leur culotte de couleur claire et naïve.
La Vierge noire doit sourire de ce don d’Amour de Dieu qui souffle désormais dans le petit village.


Noël, voici la Noël !
Les enfants, mais oui ! ont formé une chorale, ils ont appris des chants qu'ils exécuteront à la veillée.
Le prince Vorsky et son ami Vladimir ont garni le sapin de cadeaux utiles et généreux. Les parents arrivent, un dîner les attend, (préparé par Manik) les prières et les chants, Maria présente son père, sa mère et toute sa famille à Nathalie : elle lui apprend que John l'officier rencontré à la boulangerie
a trouvé du travail, et qu'il a demandé à Manik d'offrir chaque semaine le pain familial à son père.

Il est parti en mission ; c'est lui qui a chargé Maria d'apporter en cachette le bouquet de boules de neige à Nathalie. Celle-ci émue aux larmes, entend dans son cœur, un chant d'Amour et d'Espoir.
N'est-ce pas la nuit des miracles ? " Pouët, pouët ", klaxonne une auto qui stoppe tout à coup devant la porte ; celle-ci s'ouvre poussée par un vent violent, deux beaux officiers font irruption dans la salle.
Il s'agit du fils de Manik et de John, le fils du prince Vladimir, "Gloire à Dieu au plus haut des cieux" entonnent les enfants éblouis. L'émotion est à son comble, les fils revenus sont serrés dans les bras de leurs pères.
John se dirige vers Nathalie tremblante de bonheur, il l'enveloppe de sa grande pèlerine : " Ma princesse à jamais, for ever ". Maria se précipite vers ses deux amis, rose de joie.

Fidèle émet de joyeux aboiements, il en oublie son cadeau de Noël, un bel os de gigot "indestructible". Il se blottit contre la robe de dentelle de Nathalie.

La neige tombe en flocons.
Dehors, il fait froid, il fait noir.

Sur le seuil, apparaît timidement un pauvre, titubant de froid et de faim. Une place d'honneur était réservée, le Père Alexis lui tend les bras "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Nous vous attendions", il l'entraîne à la table de Dieu et de ses croyants.

Dans la nuit, profondément silencieuse et recueillie, brille l'étoile polaire.





Dresseurs
10 règles d'or
Monty Roberts
Pat Parelli
Bino Gentili
M.K Worthington
Andy Booth
Kelly Marks
Bill Dorrance
Leslie Desmond
E de Corbigny

Centaures
Prière du cheval
Ethologie
Choix Poney
Cadre de Vie
Soins
Langage
Plaisir Partagé
Sevrage
Castration
Débourrage
Déferrage
Monte à Cru
Sans Mors
Grattothérapie
Fin de Vie

Divers
Publicité
Statistiques
Liens



Contact famille
Partenaires :
Copyright © Sitecom.biz
Tous droits réservés.




L'équitation douce à votre portée